mars 2016

Archive mensuelle

Le media Public Centrafricain a gagné une paire de manche

Créé par le 28 mar 2016 | Dans : Non classé

Depuis fort longtemps, le média public en l’occurrence la Radio Centrafrique et Télé Centrafrique traversent un moment difficile de son histoire. Manque des matériels adéquats permettant le bon fonctionnement du climat de travail, des vieilleries des machines, etc… c’est ce qui pousse les autorités compétente en la matière de mener des diverses démarches auprès de certains partenaires aux fins de palier à ce problème. Cela s’est manifesté à travers une remise des matériels à l’endroit de ces deux institutions nationale à savoir:

-Emetteur Faisceau radio bande 200-470mhz

(Sous bande de+- 10mhz) puissance de sorti 20w

Opz DC auto input 10+16v

LOG antenne 200+470mhz

CORNER Antenne 200+470mhz

Console Broadcasst Module 3 Entre avec Tone control Compose :

Kit de cable1/2 n+2 connecteurs pour le câble ½ 60mt chaque

n.2 Casques Dynamique d’écoute

Poste récepteur radio de contrôle, pour la Radio Centrafrique.

 

Tandis que pour la Télé Centrafrique, ce don est constitué entre autres de :

Kit d’une Régie Mobile en composite, de 3 ou 4 Caméras, équipés d’un système enj BLR Omnidirectionnel avec les accessoires et câbles de longueur 60mhz,

Emetteur/R2CEPTEUR faisceau Hertzien de 6GHz avec antennes,

Accessoires et Câbles de longueur 60mt pour ne citer que ces choses…

Signalons que l’occasion a été donnée au DG de Télé Consult  pour exprimer son ras-le-bol. Selon lui, ce geste résulte des efforts du gouvernement de transition qui n’a aménagé aucun effort pour mener des diverses démarches auprès des partenaires de Centrafrique. D’où la Télé Consult a été contacté depuis un certain temps pour faire face à cette préoccupation. La cérémonie de remise a eu lieu en présence du ministre de communication de transition Mr Bruno YAPANDE et quelques personnalités diplomatiques de la RCA.

Rachel Ngandago directrice de l’école maternelle (CNSS) livre ses impressions par rapport à l’investiture du président élu Faustin Archange Touadéra

Créé par le 26 mar 2016 | Dans : Non classé

 

 

Madame Rachel Ngandago directrice de l’école maternelle de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale a déclaré que l’investiture du professeur Faustin Archange Touadéra élu président de la République Centrafricaine vient à point nommé et donnera un nouveau souffle à la population Centrafricaine lors d’une interview Bangui le25 mars2016

Selon la directrice Rachel Ngandago, la principale leçon à tirer de cette élection est que le peuple Centrafricain à gagné en maturité .Il ne constitue plus pour certains, ce mouton de Panurge qu’on a conduit par le bout du nez.  Dorénavant, il sait ce qu’il veut et dans quelle direction il va. ce peuple a besoin de la  redynamisation à tous les niveaux de la société Centrafricaine. Ces nouvelles autorités Centrafricaine doivent être à l’écoute de la population aux fin de faire venir les investisseurs au pays. Les nouvelles autorités ont également selon elle, l’intérêt de ne pas marginaliser les femmes dans la gestion de la  chose publique, mettre en place le concept genre que la paix redevienne totalement dans les 16 Préfectures de la République Centrafricaine. Et chaque femme doit vaguer librement à ses occupations.

Les priorités pour les nouvelles autorités sont entre autres de respecter et faire respecter la constitution,

-sécurisation de l’intégrité du territoire  national

-Éviter la porosité de nos frontières

Faire intégrer les compatriotes de l’extérieur dans le processus de développement, de la reconstruction et de la consolidation nationale

Mettre un accent particulier sur l’éducation qui constitue le fondement  même du développement sans oublier la santé

Traduire en justice tous les malfrats, détournement des deniers publics

Mettre en place une justice indépendante libre.

L’honorable Augustin Agou Président du Consortium Panafricain de l’Agrobusiness et de l’Agro-industries de la RCA entend réorganiser le secteur Agricole

Créé par le 24 mar 2016 | Dans : Non classé

Le Président du Consortium Panafricain de l’Agrobusiness et de l’Agro-industries de la RCA (PANAC), Augustin Agou a déclaré que la cotisation des membres permettra à PANAC de fonctionner et mettre en place le Bureau National pour le développement de l’agriculture, à l’occasion d’une interview accordée à la presse, samedi 19 mars 2016 à Bangui.

 

L’objectif de cette rencontre avec la presse, c’est d’étayer la presse sur le rôle que joue l’agriculture dans la société centrafricaine qui a besoin d’une redynamisation après la crise qu’a connue la République Centrafricaine a dit le Président du consentium Panafricaine de l’Agro-business et de l’agro-industrie de la RCA.

 

Il exhorte les centrafricains a changer de langage et en mettant de coté l’idée de crise, il faut réorganiser les jeunes tout en leur trouvant des débouchés, négocier avec les partenaires au développement .Selon lui, « La main qui donne est toujours en haut, et celle qui reçoit reste toujours en bas ». Il a fait savoir que le développement de la RCA doit commencer d’abord par les Centrafricains eux même avant de penser à l’extérieur, et que la majorité de la population Centrafricaine ne vivent que par la production agricole dont il y a lieu de redynamiser ce secteur qui aujourd’hui n’existe pratiquement plus.

 

Selon le président du consortium panafricain de l’agro busines Augustin AGOU a déclaré que la RCA est sous tutelle international dont le siège se trouve au Sénégal. Il ajoute que la RCA est un pays post-conflit, le bureau de PANAC depuis Sénégal devait voler au secours pour permettre à la RCA en vue de chercher un local pour louer. Il a insisté sur la cotisation des membres en vue de faire fonctionner le PANAC.

 

Signalons que le PANAC se trouve : en Côte-D’ivoire, au Sénégal, en Afrique du Sud, au Burkina Faso au Cameroun, au Nigéria et en République Centrafricaine.

Actuarmagnacaise |
Mon esprit critique a des c... |
Sumeneinfo |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...
| Marcelsurrexy
| Nomangasnolife