décembre 2016

Archive mensuelle

Les Anges de Fatima remportent la coupe nationale

Créé par le 02 déc 2016 | Dans : Non classé

Les Anges de Fatima(Rouge-Blanc) ont finalement  remporté la finale de la Coupe nationale de football en battant, jeudi 1er décembre 2016 à Bangui, ‘Sica Sport’(Blanc-Noir) sur le score de 1-0, en présence du Président de la République, Faustin-Archange Touadéra.

Les Anges de Fatima brandissant la Coupe nationale avec leur président, Stève Koba

Les Anges de Fatima brandissant la Coupe nationale avec leur président, Stève Koba. L’unique but de la rencontre est intervenu à la 72ème minute, sur une action personnelle de Nyo Dopékoulouyen. L’entraineur des ‘Anges de Fatima’, Francis Yanéndji, qui a remporté la Coupe nationale par le passé en tant que joueur, a justifié la victoire de ses poulains par l’observation stricte des consignes et l’assiduité aux entraînements.

L’objectif de ce trophée, qui s’inscrit dans le cadre des manifestations liées à la célébration du 58ème anniversaire de la proclamation de la République Centrafricaine, est de récompenser l’équipe de football la plus méritante.

Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, du Développement du sport et du Service civique, Sylvère Ngarso, s’est dit convaincu que le sport est un vecteur d’unité et de paix.

Il a saisi l’opportunité pour exhorter les jeunes à ne pas céder à la manipulation qui est à la base des différentes crises que la Centrafrique a connues, en ce sens que ces jeunes en sont les victimes inutiles.
Il a également recommandé aux jeunes la solidarité en vue de reconstruire leur pays, même par le truchement du sport.

St Juste

RCA : les Centrafricains de l’étranger invités à participer à la reconstruction de leur pays

Créé par le 02 déc 2016 | Dans : Non classé

RCA : les Centrafricains de l’étranger invités à participer à la reconstruction de leur pays

Les Centrafricains ont célébré jeudi 1er décembre, le 58ème anniversaire  de l’accession de leur pays à l’indépendance. A Brazzaville, cette commémoration a été marquée par la levée des couleurs et la lecture par l’ambassadeur de la Centrafrique au Congo, Marie-Charlotte Fayanga, du message à la nation du président Faustin Archange Touadera.  

«Chers compatriotes vivant hors du territoire national, notre pays qui a traversé la plus longue crise de son histoire, s’en sort progressivement. C’est pourquoi, il a besoin des bras, des cerveaux de toutes ses filles et de tous ses fils », a lancé le chef de l’Etat centrafricain, dans son message.

 

Par ailleurs, « en vous félicitant pour tout ce que vous faites partout dans le monde pour redorer le blason de notre pays en partage dans vos lieux de résidence, je voudrais vous rassurer de tout mon soutien et vous témoigner la gratitude de la communauté nationale. (…) Ensemble, où que vous résidez, agissons et construisons la RCA unie, solidaire et prospère », a déclaré le président Touadera.

 

Un message bien accueilli par des milliers de Centrafricains ayant choisi de vivre au Congo, y compris les réfugiés et exilés centrafricains vivant dans ce pays. « C’est pour la première fois depuis que je suis en poste à Brazzaville qu’un président centrafricain s’adresse directement, lors d’une fête nationale, à ses compatriotes de l’étranger », s’est réjoui la diplomate, Marie-Charlotte Fayanga.

Pour le président de la communauté centrafricaine vivant en République du Congo, Modeste Kambo- Ziamadji, c’est un motif de fierté pour toute la diaspora centrafricaine éprise de paix et de réconciliation. « Cela nous va droit au cœur ! Etant loin, le pays pense quand même à nous », a-t- il dit, promettant d’œuvrer en faveur du retour définitif de la paix dans son pays

Pour Guy-Martin Mazoukandji, cadre à la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac), le président centrafricain a parlé en tant que père de famille qui invite tous ses enfants à travailler pour le développement du pays.

« Ce sont des mots qui apaisent, vouloir rassembler tous les Centrafricains. Et surtout cette manière de pousser les Centrafricains à œuvrer pour leur pays comme il le dit, il faut se demander qu’est-ce qu’on fait pour le pays et non ce que le pays fait pour nous », a confié Guy-Martin Mazoukandji.

Rappelons que les Nations unis estiment à près de 500. 000 le nombre des Centrafricains  réfugiés dans les pays voisins dont 29.304 au Congo- Brazzaville, du fait du conflit que le pays a connu.

 

RCA : Grand défilé sur l’avenue des Martyrs pour le 1er décembre

Créé par le 02 déc 2016 | Dans : Non classé

RCA : Grand défilé sur l'avenue des Martyrs pour le 1er décembre En présence du Chef de l’État centrafricain, Faustin Archange Touadera ainsi que plusieurs personnalités et diplomates, s’est tenue, la commémoration du 1er décembre. Une date qui rappelle la proclamation de la République par feu, Barthélémy Boganda, président fondateur de la RCA, il y a de cela 58 ans.

A Bangui comme dans certaines villes de l’intérieur, les centrafricains ont célébré cette fête nationale dans la liesse.

C’est le cas de Bozoum dans l’Ouham-Pendé, de Boali dans l’Ombella-M’Poko ou encore de Birao dans la Vakaga où le 1er décembre a été célébré dans la ferveur par les populations. Par contre à Bambari dans la Ouaka, le défilé n’a pas eu lieu en raison des derniers troubles sécuritaires dans la région. Toutefois, une super Coupe de football pour la paix va opposer cet après-midi au stade de Bambari, l’équipe Saint-Lazare au FC Sigaroi.

Un 1er décembre pour la paix

Pour beaucoup de centrafricains, la commémoration du 1er décembre est placée sous le signe de la paix et de la réconciliation entre les différentes communautés. Tout en reconnaissant la « richesse du cœur et de la culture centrafricaine »Hervé Verhoossel, Directeur de la communication de la Minusca a souhaité pour la RCA « la paix, la prospérité et le développement économique et social ».

Dans son adresse à la nation à la veille de cette célébration, Faustin Archange Touadera a déclaré comprendre, « l’impatience voire l’inquiétude » de ses compatriotes par rapport à la « persistance de l’insécurité ».

Pour le président centrafricain, la principale cause de cette situation demeure « l’absence de désarmement ». La longue crise que le pays a connu a laissé des « traces », au nombre desquelles « la circulation d’une importante quantité d’armes dans plusieurs parties du territoire national ».

A cet effet, Faustin Archange Touadera plaide pour un « désarmement négocié ». Reconnaissant que la solution reste le Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement, le Chef de l’État indique qu’il veut un « DDRR négocié non pas parce que l’État est faible mais parce que les circonstances actuelles l’exigent ».

Tant, selon le Chef de l’État, « il n’existe pas meilleure manière que de se mettre ensemble et se dire comment procéder de façon concertée au désarmement ».

Réjouissance populaire

signalons que le 30 novembre dernier, en prélude à cette commémoration, un grand concert de l’unité et de réconciliation a été organisé par le  ministère des Arts, du Tourisme et de la Francophonie en partenariat avec la MINUSCA et RNL. Ceci, en vue de donner la possibilité aux musiciens et autres artistes de chanter avec les centrafricains venus de tous bords, cette fête.

Dans leurs chansons et raps, ils ont égayé le public sur des thèmes aussi variés que la paix, le vivre-ensemble, la cohésion sociale, le désarmement des groupes armés, la réconciliation nationale…

 

l’ONUSIDA A GAGNE UNE PAIRE DE MANCHE

Créé par le 02 déc 2016 | Dans : Non classé

l'ONUSIDA A GAGNE UNE PAIRE DE MANCHEDr Djibril Diallo, Directeur Régional de l’ONUSIDA-AOC lance un nouvel élan à l’occasion de la Journée Mondiale de Sida, à travers un communiqué de presse relatif à cet évènement historique. nous vous proposant de suivre l’intégralité de son message.

JMS: COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’ONUSIDA

Créé par le 02 déc 2016 | Dans : Non classé

Par Djibril Diallo, Directeur Régional de l’ONUSIDA -AOC

ONUSIDA/Région Afrique de l’Ouest et du Centre

La JMS sera célébrée cette année sous le signe de renforcement des efforts de prévention innovants

Dakar, 25 Novembre 2016-La zone de l’Afrique de l’Ouest et du Centre de l’ONUSIDA va commémorer la journée Mondiale du Sida, cette année, dans un contexte de fort engagement en faveur du nouveau plan d’urgence de traitement du VIH pour la région. L’accent est placé sur la prévention avec comme thème « Levons la main/ prévention VIH ».

 » Nous sommes heureux de célébrer la journée mondiale du Sida cette année en sachant que les dirigeants de la région se sont engagés pour la mise en oeuvre de ce nouveau plan qui va multiplier par trois, le nombre des personnes sous traitement VIH »,  a déclaré le Directeur régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Dr Djibril Diallo.

La journée mondiale du Sida est célébrée le 1er décembre de chaque année. C’est l’occasion pour toutes les communautés de s’unir contre le VIh, de manifester le soutien aux personnes vivant avec la maladie et de se souvenir de celles qui ont perdu leurs vies à cause du Sida.

Une série d’activités est prévue dans les 25 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre notamment des conférences, des discussions ou échanges sur des approches novatrices de prévention et de traitement, y compris le dépistage volontaire du VIH et la consultation dans les centres de santé, dans la rue, aux marchés et dans d’autres lieux ou sites. Un engagement fort des médias sociaux est attendu pour faire le lien entre les personnes vivant avec le VIH, les jeunes, les femmes et jeunes filles, les réseaux et associations avec les décideurs à tous les niveaux.

Cette année, l’équipe d’appui régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique occidentale et du centrale va organiser un déjeuner de presse à Dakar le 30 novembre 2016 afin de fournir des informations détaillées sur la journée mondiale du Sida et de donner un aperçu des plans de la région pour  ramener les pays sur la bonne voie vers la cible 90-90-90 à l’horizon 2020.

« nous allons commémorer la JMS, cette année, à un moment important dans l’histoire et je suis impatient de partager avec les médias les succès que nous avons obtenus en Afrique de l’Ouest ainsi que les actions stratégiques dont nous avons besoin pour mettre fin au Sida d’ici 2030″, a conclu Dr Diallo.

En République Centrafricaine, la coïncidence de la célébration de cette compagne mondiale avec la fête nationale à differer cette commémoration le 03 décembre. Elle sera lancée à Bangui et placée sous la présidence du chef de l’Etat.

1. lancement de la compagne levons la mai: Sous le haut patronage du Président de la République, membre du gouvernement, président de l’assemblée nationale, PTF, Société civile

2. Remise à l’occasion de la JMS des vivres (ration de 15 jours) aux PVVIH de Kaga Bandoro, Bambari et Bossangoa

3. Remise à l’occasion de la JMS des moulins à manioc, des semences et des brouettes aux associations par le PVVIH, aux associations de femmes et aux familles affectées par le VIH par la FAO

4. Débat conjointement diffusé à la radio et à la télévision sur l’internet du dépistage précoce dans le cadre de la stratégie 90-90-90

5. Organiser à Bangui à Obo, à Zémio des journées de mobilisation, d’information et de sensibilisation sur l’Accès Universel à la Prévention, au Traitement, aux soins et aux droits des PVVIH à l’intention des populations déplacées (4 décembre)

6. Activité en province en direction des jeunes :

  • Séances de communication pour le changement de comportement à l’endroit des 500 filles mères sur la prévention des IST, VIH GBV et sur la PF avec distibution des préservatifs masculins et feminin à Bangui, Bossangoa, Bambari, Kaga Bandoro, Berbérati, (5 décembre)
  • 500 adolescentes et jeunes dans les écoles, des lycées publics et privés  sur la SSR, sur les mariages et grossesses précoces, les IST et le VIH pendant 2 jours ( Bangui, Kaga Bandoro, Sibut, Bambari, Bangassou)

7.Sensibiliser les leaders religieux et la communauté sur l’importance du dépistage précoce du VIH et du traitement dans le cadre du plan d’urgence du VIH (6 décembre)

8. Dépistage de 250 détenus à Bangui dans les prisons de ( NGARAGBA et BIMBO) dans le cadre du plan d’urgence (7 décembre)

9.Mobiliser les parlementaires et les maires d’arrondissements sur le thème de la journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA et surtout dans le contexte de la paix et la réconciliation nationale ainsi que du plan d’urgence VIH -(9 décembre)

ONUSIDA. Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/Sida (ONUSIDA) guide et mobilise la communauté internationale en vue de concrétiser sa vision commune: »Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro décès lié au Sida ». L’ONUSIDA conjugue les efforts de 11 institutions des Nations Unies-le HCR, l’UNICEF, le PAM, le PNUD, l’UNFPA, l’UNODC, ONU Femmes, l’OIT, l’UNESCO, l’OMS et bla Bnque mondiale.Il collabore étroitement avec des partenaires mondiaux et nationaux pour mettre un terme à l’épidémie de Sida à lhorizon 2030 dans le cadre des objectifs de développement durable.

 Propos recueilli par Juste-Soleil

 

 

 

123

Actuarmagnacaise |
Mon esprit critique a des c... |
Sumeneinfo |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...
| Marcelsurrexy
| Nomangasnolife