juin 2017

Archive mensuelle

L’entreprise AGELEC, un model à suivre sans complaisance

Créé par le 28 juin 2017 | Dans : Non classé

Entendez « Atelier Général d’Electricité », cette entreprise purement Centrafricaine est depuis un certain temps à l’œuvre en fournissant  des formations électriques; et est l’œuvre de monsieur POLYDOR ZEBO à Bangui.

En effet, créée le 04 Aout 1997, AGELEC s’est fixé comme objectif, la réparation, le ré bobinage, le câblage, la fourniture, l’installation, automatisation rénovation et protection de toutes les machines électriques et  groupe électrogènes. Il est situé sur l’avenue DAVID-DACKO, axe centre ville-Pk9 route de M’Mbaïki précisément à coté de l’ex CIOT au niveau croisement marche Sango à Bangui. Elle compte une 50aine du personnel qualifié en génie électricité, et forme aussi des gens dans des domaines précités, et ouvres ses portes également aux stagiaires venus du lycée technique de Bangui et de l’étranger.

AGELEC n’est pas resté en marge vis-à vis des différentes crises qu’a connu la RCA. Il a vu certains de ces matériels emportés, des appareils volés, pillé, etc., qui causent énormément des difficultés énormes pour son bon fonctionnement.

Aujourd’hui, il est à noter que polydor ZEBO Directeur, et fondateur d’AGELEC n‘a pas cesser de mouiller le maillot en vue de tout mettre sur pieds la gestion saine de son entreprise. Selon un compatriote qui a requis l’anonymat déclare que : « AGELEC constitue pour la RCA, une initiative combien louable qui mérite d’être accompagné par le gouvernement et les partenaires au développement.

Si aujourd’hui, certains partenaires ont accepté de financer le DDRR, voir donnés des fonds politiques aux rebelles qui ont tué, massacré, pillés…  pourquoi pas soutenir une telle initiative ? Nous osons croire que le gouvernement mettra tout en œuvre pour voler au secours de cette action  citoyenne qui  nécessite d’être accompagné.

Ngbanga Juste

RCA : 19 morts dans un accident près de Sibut

Créé par le 02 juin 2017 | Dans : Non classé

RCA : 19 morts dans un accident près de Sibut

Au moins 19 personnes ont été tuées ce mercredi aux environs de 18 heures dans un accident de circulation. Alors que Radio Ndeke Luka a annoncé dans un premier temps 16 morts, de nouveaux corps ont été retrouvés sous le véhicule. 13 autres ont été également blessées.

C’est un camion de marque Renault qui s’est renversé au village Mabo à 40 Km de Sibut route de Bangui. Les blessés quand à eux ont été transférés dans la capitale. Ils reçoivent des soins dans l’une des formations sanitaires. Les morts, côté musulmans 14 au total, ont été conduits dans le 3e arrondissement.

Anour Liman, un habitant du Pk5 témoigne : « les corps sont transportés à la morgue de la mosquée Ali Babolo », spécifiant qu’il y a « 14 morts » dont « 3 femmes et 2 enfants ». Ce  citoyen a appelé par ailleurs au calme les familles des victimes

Parti pour Bambari ce 31 mai, ce camion était dans un convoi sécurisé par le contingent Burundais de la Minusca. Selon nos informations, le chauffeur a perdu le contrôle de son camion après avoir été ébloui par les phares d’un autre véhicule venant en sens inverse. Blessé à la jambe, il se trouve à l’hôpital de Sibut pour des soins.

Les soldats onusiens sont encore sur les lieux de l’accident pour assurer la protection des biens et marchandises.

Découverte macabre à Bangui

Le corps sans vie d’un homme âgé entre 28 et 30 ans a été découvert aux premières heures ce jeudi au Complexe sportif Barthélémy Boganda. Non identifié, ce dernier serait décédé des suites de multiples plaies infligées au niveau de son visage. Son bras et avant bras gauche ont  même été fracturés. Les circonstances de cette mort tragique ne sont pas encore élucidées.

De source policière, « l’homme aurait été tué ailleurs » loin des lieux où il a été retrouvé. Sa dépouille « a juste été transportée et déposée » au Complexe sportif Barthélémy Boganda à l’entrée du bar Délice. Le témoin explique que le forfait ayant conduit à la mort de ce jeune homme aurait été commis sous la pluie qui s’est abattue sur Bangui.

Les éléments de la Direction des Services de Police Judiciaire (DSPJ), présents sur les lieux du drame, ont ouvert une enquête. Le cadavre a été conduit dans une des morgues de la capitale.

Actuarmagnacaise |
Mon esprit critique a des c... |
Sumeneinfo |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | LORSQUE L’ON EMPECHE UNE FE...
| Marcelsurrexy
| Nomangasnolife